Logo blanc redim150 Experts Graphologues

Experts en Ecritures (BORDEAUX)

Graphologues

 

 

 


18 novembre 2018
Bonne fête Aude

Site mis à jour le
04 octobre 2018

Plan du site

429040 visiteurs
480484 pages vues

NOS DOSSIERS EN 2013

 

Décembre 2013 : Une artiste déshéritée par un faux testament, a souhaité que nous démontrions le montage et la malversation de chacun des testaments produits au profit de sa sœur.

Novembre 2013 : Un pâtissier, ayant reçu des menaces de mort via une lettre anonyme, nous a demandé de démasquer l’auteur potentiel de cette lettre.

Octobre 2013 : Un garagiste a mandaté le cabinet pour démontrer que sa signature avait été imitée dans le cadre de contrats.

Octobre 2013 : Une femme a voulu démontrer que son ex-compagnon avait cosigné un crédit revolving alors que lui démentait cela.

Octobre 2013 : Une retraitée nous a exprimé son désir de comprendre sa sœur au travers d’une analyse personnelle de celle-ci.

Octobre 2013 : Une femme, voulant prouver les caractères "manipulateurs" de sa future ex-belle-famille, nous a sollicités pour des portraits "psychologiques" des différents membres.

Octobre 2013 : Une jeune femme a requis nos services pour dénoncer la présence de fausses attestations dans son dossier de divorce présenté par son mari.

Octobre 2013 : Une retraitée a sollicité le cabinet pour démontrer que des chèques lui avaient été volés et signés en imitant sa signature.

Juillet 2013 : Un couple a obtenu gain de cause dans une plainte contre X pour des lettres anonymes grâce à une intervention supplémentaire de notre cabinet.

Juillet 2013 : Une famille a demandé conseil dans le cadre d’une affaire d’héritage afin de démontrer une malversation d’un des membres de leur famille.

Juillet 2013 : Une mère, dont la fille s’est suicidée, a mandaté le cabinet afin de savoir si la lettre laissée était écrite ou pas par sa fille.

Juin 2013 : Une femme, cible d’un corbeau, a nous remandatés pour démontrer la persévérance de sa malveillance.

Juin 2013 : Un filleul, ayant découvert un abus de confiance par sa marraine, a souhaité que nous démontrions l’abus.

Mai 2013 : Un chef d’entreprise lot et garonnais en litige avec son assureur a demandé au cabinet de déterminer qui avait pu signer le contrat d’assurance les liant.

Avril 2013 : Un château dans le Saint Emilionnais a désiré conforter son point de vue sur une nouvelle collaboratrice.

Février 2013 : Un couple illégitime a souhaité qu’un corbeau suspecté soit démasqué afin de mettre fin à l’inondation des lettres malveillantes.

Janvier 2013 : Un chef d’entreprise, victime de lettres anonymes, a voulu être conforté quant à l’auteur de celles-ci.

Janvier 2013 : Un sexagénaire, en procès contre sa fille dans le cadre d’un héritage, a désiré un portrait du défunt père afin de démontrer l’évolution vers un caractère devenu influençable.