Logo blanc redim150 Experts Graphologues

Experts en Ecritures (BORDEAUX)

Graphologues

 

 

 


21 mai 2018
Bonne fête Constantin

Site mis à jour le
05 mai 2018

Plan du site

414555 visiteurs
464375 pages vues

NOS PRESTATIONS EN 2014

 

Décembre 2014 : Une femme de 69 ans, reniée par sa famille, suite à une kabbale de la matriarche, a souhaité comprendre les agissements de sa mère, de ses frères via une analyse morphopsychologique.

Novembre 2014 :Un PDG nous a soumis des questions manuscrites de son CE à l'occasion de la réunion mensuelle afin de le confronter avec l'écriture d'une salariée ne faisant plus partie des effectifs depuis quelques mois.

Novembre 2014 : Une femme de 69 ans, reniée par sa famille, suite à une kabbale de la matriarche, a souhaité comprendre les agissements de sa mère en nous demandant une analyse graphologique de l'écriture de sa mère….

Novembre 2014 : Une grand-mère faisant une requête pour avoir un droit de visite pour ses petits-enfants que son fils lui refuse de voir (lui-même ayant coupé les ponts avec ses parents depuis plus de 10 ans), a demandé à ce que nous établissions un profil "comportemental" de ce dernier afin de mettre en avant son caractère "manipulateur".

Octobre 2014 : Un restaurateur assigné par un organisme de crédit à payer un camping car pour lequel il avait refusé de se porter caution, a souhaité que nous démontrions sa bonne foi lorsqu'il prétendait ne pas avoir signé le document de crédit.

Octobre 2014 : Deux héritiers nous ont mandatés pour prouver que l'auxiliaire de vie de leur mère défunte avait détourné de l'argent à son profit en se remplissant et en se signant des chèques par et pour elle-même.

Octobre 2014 : Un gérant de château dans le Blayais nous a remandatés pour prouver que aussi bien la première attestation (invalidé par nos soins), que la deuxième, censée être écrite par la vraie personne la seconde fois, était toujours un faux présentée dans le dossier de la partie adverse à savoir son ex-femme.

Septembre 2014 : Un gérant d'entreprise retraité a utilisé les services du cabinet pour démontrer la personnalité anaclitique de sa femme et l'inscription anonyme réalisée par cette dernière sur des portraits des petits-enfants de son futur ex-mari.

Septembre 2014 : Un gérant d'une EURL nous a sélectionnés pour démontrer l'imitation de sa signature sur des faux statuts, auprès de la Chambre de Commerce, en vue de dérober les 38000€ présents sur le compte professionnel de cette dite EURL.

Août 2014 : Une adjointe de direction d'un bureau de poste a souhaité savoir ce que son écriture pouvait faire ressortir comme "informations"

Juillet 2014 : Une septuagénaire, dans le cadre d'un litige l'opposant contre un organisme bancaire (et son assureur), a utilisé nos services pour prouver sa bonne foi.

Juillet 2014 : Une ancienne nu-propriétaire (devenue propriétaire) a désiré que notre agence mette en exergue que d'anciens pouvoirs d'AG n'étaient pas signés par la défunte propriétaire.

Juillet 2014 : Un gérant de château dans le Blayais a mandaté notre agence pour démontrer l'usage de faux dans le cadre de la garde de ses enfants par son ex-femme.

Juin 2014 : Une entreprise, victime d'un corbeau, a demandé au cabinet de démontrer que l'auteur(e) de lettres anonymes était à rapprocher de l'écriture du partenaire d'un de ses salariés.

Juin 2014 : Une avocate, pour le compte de sa cliente, a souhaité que nous prouvions que le testament dactylographié n'était pas signé de la main de sa défunte mère.

Juin 2014 : Une jeune retraitée nous a sollicités pour démontrer que son mari était victime de spoliation dans la succession de sa sœur non mariée et sans enfants.

Juin 2014 : Un neveu, lésé dans un héritage, nous a mandatés pour démontrer l'existence d'un faux dans les bénéficiaires d'un contrat de prévoyance.

Mai 2014 : Un basque a désiré que nous prouvions qu'il ne s'était pas porté garant dans un dossier de caution pour lequel il était assigné.

Mai 2014 : Une mère de famille homosexuelle a souhaité que nous démontrions que les attestations fournies en justice par son ex-belle-mère étaient des faux.

Avril 2014 : Une agence immobilière nous a sollicité pour démontrer la fausseté d'un contrat de souscription d'abonnement contrefait par une salariée.

Mars 2014 : Un château de la région a souhaite que nous fassions la translittération d'un jugement rendu en 1846.

Mars 2014 : Une fonctionnaire a souhaité que nous fassions le lien entre différents documents écrits par son futur ex-mari violent verbalement

Février 2014 : Une mairie des Charentes a utilisé nos services pour démontrer la malignité d'une personne dans le cadre d'un permis de construire refusé mais non respectée par la contrevenante.

Février 2014 : 3 frères et sœurs ont souhaité démontrer l'existence d'un faux testament par le biais de notre expertise.

Janvier 2014 : Une personne se prétendant handicapée mentale nous a demandés de lui sa propre analyse personnelle.

Janvier 2014 : Une petite fille a souhaité que nous confondions un auteur de chèques volés par une personne de la sphère familiale.

Janvier 2014 : Un jeune homme, en licence, a souhaité une analyse graphologique personnelle en vue de son orientation professionnelle.